IV-1 La dentelle aux fuseaux, une vieille tradition, à Méteren

 

 

image001.jpg

« La dentellière » du peintre hollandais Vermeer (1670)

Accueil

 

De fil en fuseau,
              De fuseau en dentelle,


descamps_beatrice
      

 

  Je tords, je croise ; je tords, je croise ; je pique l'aiguille; je tords, je croise ....Voilà les fils qui s'entrecroisent, les fuseaux qui dansent entre les doigts de la dentellière, dans un cliquetis régulier et la dentelle qui lentement s'allonge.

   

 

        Ce chapitre raconte l'histoire de ces modestes et courageuses dentellières, modestes et même très modestes par l'origine sociale, mais expérimentées voire  expertes par le talent ( certaines furent meilleures ouvrières de France). Elles pouvaient être fières du fruit de leur travail, patiemment obtenu, fières de la dentelle vendue dans les salons parisiens, fières de pouvoir, par la vente de leur ouvrage, faire vivre leur famille.


       Ce chapitre leur rend hommage, célèbre l'amour du travail bien fait, du travail parfait - car la dentelle ne souffre pas la médiocrité. Il met en valeur l'école de dentelle de Méteren qui fut le berceau de la dentelle dite "de Valenciennes" pendant de nombreuses années grâce à des professeurs comme Marie Délie qui  ont fait sa renommée et à Marguerite de Swarte qui se chargeait de commercialiser à Paris les productions méterennoises.                                   

       Merci à tous ceux qui, patiemment, à la manière des dentellières, ont entrecroisé les documents, les photos, comparé les échantillons de dentelles, décrypté les annotations des professeurs. Tout ce travail de mémoire est précieux pour l' Histoire de Méteren et les générations futures.

 

 

Béatrice DESCAMPS

Maire de Méteren

 

 

 

Présentation

 

Les textes sur l’histoire de l’ Ecole Dentellière de Méteren, en ligne sur ce site  depuis trois ans, étaient relativement volumineux, aussi lorsque nous avons voulu les compléter nous avons rencontré des problèmes de temps de chargement et de délai d’accès.

Nous avons donc choisi de partager ce gros volume d’informations en huit parties distinctes dont vous trouverez l’architecture ci-dessous. Chacun des titres de ces huit parties constitue un lien vers son contenu.

 

Dans un souci de partager avec nos visiteurs les informations et les documents dans les meilleures conditions, nous donnons séparément le contenu détaillé de chacune des parties mises en ligne. Il est donc facile de localiser un sujet, un événement ou une date et d’y accéder rapidement.

 

 

 

Plan du chapitre servant de lien

 

*(Cliquer sur le numéro de partie de chapitre qui vous intéresse)

 

 

1ère partieL’école dentellière avant 1918

 

2e partie : L’école dentellière de 1919 à 1924

 

3e partie : L’école dentellière de 1925 à 1935

 

4e partie : L’école dentellière de 1936 à 1940

 

5e partie : L’origine légendaire et l’histoire de la dentelle aux fuseaux enseignée à Méteren en 1924

 

6e partie : Chansons de la Sainte Anne et échantillons de dentelles méterennoises

 

7e partie : Evolution de la pratique actuelle de la dentelle vers un art créatif.

 

8e partie : Participer à l’identification de certaines jeunes dentellières figurant sur les photos.

 

 

 

 

 

Contenu détaillé des différentes parties.

 

* Seuls les titres de cette rubrique permettent d’ accéder au contenu détaillé

 

 

1ère partieL’école dentellière avant 1918

 

A1- Des origines difficiles à cerner :

Absence de publications et de recherches spécifiques

L’abbé Béhague, historien local, n’évoque que l’aspect social

 

A2- Une contribution récente de Fabrice De Meulenaere sur la période 1750-1850.

 Article du Bulletin n°76 du Comité Flamand de France

 

A3 – La fermeture administrative de l’école dentellière en 1844

-      Trois courriers de l’époque

 

A4 – Quelques repères chronologiques récents

 

2e partie : L’école dentellière de 1919 à 1924

 

A5 – L’œuvre du Retour au Foyer après la guerre 1914-1918

A5-1 : un mécène américain, William Nelson Cromwell

A5-2 : premières réalisations du R.A.F. à Méteren

A5-3 : le rôle de Melle De Swarte et de Madame H.D. Houzet

A5-4 : 1921, l’année de la relance et vente de charité du 17/12/1921

A5-5 : 1922, des difficultés surgissent

a)    rôle social du R.A.F.

b)    Tensions entre partenaires.

c)    Vente de charité du 9/12/1922

A5-6 : 1923, l’école se stabilise :

a)    nouveaux locaux

b)   remise de la Croix de Commandeur de la Légion d’Honneur à W.N.Cromwell

c)    un don de 100 000 F pour organiser un concours local

A5-7 : 1924, le concours local, événement de l’année.

 

3e partie : L’école dentellière de 1925 à 1935

 

A5-8 : 1925, l’Exposition des Arts Décoratifs à Paris.

A5-9 : 1925 encore :

a) Mise en place d’une Société de Secours Mutuels

b) Hélène Loozen, nouvelle maîtresse à l’école dentellière

A5-10 : 1926, de la difficulté de fidéliser les apprenties

A5-11 : 1927, riche en évènements

a)    collaboration plus étroite entre les écoles de Méteren et Bailleul

b)   Exposition départementale du Travail et sélection M.O.F.

c)    Trois titres enviés de Meilleure Ouvrière (2) et de Meilleure apprentie (1)

A5-12 : 1929, création du Syndicat des Ouvrières Dentellières du R.A.F. de Méteren

A5-13 : 1933, Exposition Départementale du Travail, sélection pour le titre de M.O.F., Marie Délie sacrée une deuxième fois.

A5-14 : 1935, les écoles de Bailleul-Méteren, Grand Prix de l’Exposition Internationale de Bruxelles. Retombées.

Annexe : biographie de jean Chaleyé

A5-15 : 1935 , inauguration du buste deW.N. Cromwell.

 

4e partie : L’école dentellière de 1936 à 1940

 

A5-16 : Sauf quelques évènements ponctuels, c’est l’impasse provisoire sur la période 1936-1940. (Suite à envisager)

A5-17 ; La fête de la Sainte Anne

a)    La fête de Sainte Anne à Méteren en 1921

b)   Dernier témoignage d’une fête de Ste Anne à Méteren en 1937

c)    On envoyait de jolies cartes aux dentellières à la Sainte Anne

d)   La mode des cartes postales avec dentelle

e)   Cartes postales à la gloire de la dentelle mécanique !!!

f)    Du côté des poupées dentellières.

 

5e partie : L’origine légendaire de la dentelle aux fuseaux

 

B1 – La légende de Séréna et d’Arnold

 

Serena et les toiles d’araignées

Le vœu secret de Serena

 

B2 – L’histoire de Barbe Winckel et de Gilliots Hapken

 

La disparition en mer de Gilliots, le fiançé de Barbe

Une algue séchée dans la dernière lettre de  Gilliots

 

 

L’histoire de la dentelle aux fuseaux enseignée à Méteren en 1924. Le cahier de cours d’une apprentie dentellière.

 

I Origine de la dentelle.

1-   Origine de la dentelle aux fuseaux

2-   Où a-t-elle pris naissance ?

3-   Le rôle de Colbert (1619-1683)

4-   Au début du XVIIe siècle

5-   Pendant la deuxième moitié du XVIIe siècle

6-   Transformation des dentelles au XVIIIe siècle

7-   Après la Révolution

 

II Les dentelles aux fuseaux

     1-La Valenciennes, prospérité et chute

     2-La Valenciennes en Belgique

     3-La dentelle aux fuseaux à Bailleul et sa région

 

III Le matériel nécessaire à l’exécution de la dentelle aux fuseaux

     1-Le carreau

     2-Le fil

     3-Les fuseaux

     4-Les épingles

     5-Les patrons

 

6e partie : Les chansons de la Sainte Anne.

 

-Paroles et partitions de :

Moeder Anna (Mère Anne)

Sinte Anna Nuchten (Le matin de la Sainte Anne)

 

-Lien vers l’écoute des mélopées flamandes recueillies par Edmond De Coussemaker.

 

 Quelques échantillons de dentelles méterennoises.

 

-Le carnet de 56 échantillons d’une ancienne apprentie de 1922

-Les échantillons de Sidonie Colaert-Decoster

-Le carnet d’échantillons de Mme Houzet, déléguée du Retour au Foyer

 

7e partie : Evolution de la pratique actuelle de la dentelle vers un art créatif.

 

 

Visite à quelques sites de dentelle moderne

Liens recommandés

 

8e partie :Participer à l’identification de certaines jeunes dentellières figurant sur les photos.

 

 

Si vous reconnaissez l’une de vos ancêtres dentellière non encore identifiée sur les photos publiées, merci de le signaler à l’adresse du site :

contact@meteren.net